Affûtage, aiguisage, remoulage… affut 28 ?

Commençons par un petit rappel historique sur les métier de l’affûtage.

Le métier de rémouleur affûteur est un métier qui nous vient du XIVe siècles. A cette époque l’affûteur rémouleur était plus connus sous le nom de repasseur. Les repasseur étaient des le départ, des personnes itinérantes.
Transportant leurs meules de grès de plusieurs dizaines de kilos sur leurs dos, ils parcouraient des centaines, voir des milliers de kilomètres, se déplaçant de villes en villes afin d’affûter, d’aiguiser et de rémouler tout un tas d’outils.

Tout un tas d’outils ?

Tout à fait, mais j’y reviens dans un instant.

Je disais donc que le matériel était au départ, extrêmement basique, et qu’avec les années ,il s’est amélioré.
La grosse meule de pierre à fini par être transporté par véhicule, de l’eau à fini par circuler dessus pour la lubrifier, puis le mécanisme qui permettait de faire tourner la meule c’est complexifié (aux même titre que les véhicule qui les transportaient d’ailleurs),  jusqu’à devenir le système électrique actuelle. Et malgré toutes ces avancées, le métiers de rémouleur c’est tout de même perdu, d’année en année, jusqu’à ce que le savoir-faire disparaissent quasiment totalement, laissant place a des outils « jetable » d’une qualités discutable, qui encombre nos tiroirs ou nos déchetteries !

 

Mais tu parlais de tout un tas d’outils tout à l’heure ?

En effet, un rémouleur peut affûter des ciseaux, aiguiser un couteau, repasser une épée etc… Concrètement un affûteur va redonner du tranchant à n’importe quel objet, et cela est encore plus vrai de nos jours, ou nous avons de plus en plus d’outils !
De la tronçonneuse, à la cisaille en passant par le robot de cuisine, ou la serpe, ou même la hache, tout ses outils avant réservé aux professionnels sont de nos jours accessible a tous, pour l’entretien du jardin par exemple.  Et pour conserver des outils efficace, il est nécessaire de les entretenir. Et l’affûtage est une partie primordiale de cet entretien.

Et après tout ça parait logique. Quoi de plus agaçant qu’un couteau qui ne coupe pas  lorsque l’on cuisine ?  Alors la vous me répondrez surement :

Oui, mais moi,mes couteaux, je les aiguise moi même avec mon fusil  !

Et c’est tout à fait judicieux de votre part ! Dans un premier temps cela suffit pour entretenir le fil du couteau, mais sur le long terme, ces outils vont finir par dévier l’inclinaison du tranchant de la lame, et au fil de vos aiguisage, le couteaux sera de moins en moins efficace, il faudra l’aiguiser de plus en plus régulièrement, rongeant de plus en plus la lame.
C’est ici que l’affûtage prend tout son intérêt, en confiant votre lame à un professionnel, vous lui assurer de retrouver un tranchant comme neuf !  ce qui vous permettras de reprendre votre entretient habituel au fusil, et ainsi conserver un tranchant optimal beaucoup plus longtemps  !

 

Publicités